• Recherche et rapports
28 septembre, 2020

Le racisme au Canada entraîne des résultats de santé et sociaux inéquitables

La Fondation canadienne des relations raciales (FCRR) soutient fermement la récente publication d’une nouvelle ressource intitulée «Déterminants sociaux et inégalités en matière de santé pour les Canadiens noirs : Un aperçu«, résultat des travaux en cours de l’initiative de rapport sur les inégalités en matière de santé.

Cet aperçu présente des données nationales sur les inégalités en matière de santé et les déterminants de la santé pour les Canadiens noirs, et souligne que le racisme et la discrimination systémique à l’encontre des Noirs sont des facteurs clés des inégalités sociales et de santé auxquelles sont confrontées les diverses communautés noires canadiennes.

 Le rapport souligne que «les facteurs sociaux, économiques et politiques façonnent les conditions dans lesquelles les individus grandissent, vivent, travaillent et vieillissent, et sont d’une importance vitale pour la santé et le bien-être. Les inégalités dans ces conditions peuvent conduire à des inégalités en matière de santé». Le rapport mentionne également que «ces dernières années, le racisme a été de plus en plus reconnu comme un facteur important d’inégalités en matière de santé pour les Canadiens racialisés».

Visitez la page Promouvoir l’équité en santé : Fonds pour la santé mentale des communautés noires, pour plus d’informations, y compris une liste des projets actuellement financés.

Ces conclusions de l’Agence de la santé publique du Canada, qui s’est engagée à mesurer, surveiller et signaler en permanence les inégalités en matière de santé et les déterminants de la santé pour les Canadiens, s’alignent sur les conclusions récentes d’autres organisations travaillant à identifier les inégalités et à éliminer le racisme au Canada.

Statistique Canada a récemment publié des chiffres mettant en évidence les crimes haineux qui touchent les Canadiens noirs. Dans ce rapport, le nombre de crimes haineux en 2018 était plus élevé que toutes les autres années au cours des dix dernières années. Et les crimes de haine visant la population noire sont restés l’un des types de crimes de haine les plus courants, représentant 16% de l’ensemble des crimes de haine. Une récente enquête sur le travail montre également l’impact du racisme sur les Canadiens noirs, soulignant que la situation socio-économique de la population noire du Canada de 2001 à 2016 ne s’est pas améliorée. Par exemple, alors que le taux d’emploi de la population noire était inférieur à celui du reste de la population, le taux de chômage était plus élevé. «Pour l’ensemble de la population noire, toutes générations confondues, le taux de chômage était de 10 % en 2016, tant pour les femmes que pour les hommes, contre 6 % pour les femmes et 7 % pour les hommes dans le reste de la population. En outre, le taux de chômage de la population noire a augmenté depuis 2001, principalement chez les hommes».

La FCRR estime que ces trois rapports montrent que les Noirs canadiens sont fortement touchés par le racisme auquel ils sont confrontés et dans de multiples aspects de leur vie. Il faut faire davantage pour lutter contre le racisme systémique anti-noir au Canada et aider la population noire du Canada à s’épanouir. Et pour cela, de multiples organisations doivent collaborer à la réalisation de cet objectif commun, et cela commence par l’éducation. À la FCRR, notre travail et notre projet, BehindRacism : Challenging the WayWeThink, (Derrière le racisme : remettre en question la façon dont nous pensons) nous amène à croire fermement que l’introduction d’approches scientifiques dans l’étude du racisme contribuera à ouvrir de nouvelles voies passionnantes dans notre travail collectif de lutte contre le racisme.

Rester au courant

Obtenir les dernières nouvelles. En savoir plus. S'impliquer.